Conseils API

Adopter des saines habitudes pour se protéger du cancer bucco-dentaire

Publié 07/11/2016
cancer bouche prévention - dentiste laval

Le cancer bucco-dentaire, aussi appelé cancer de la bouche ou cancer de la cavité buccale, est trop souvent décelé à un stade avancé, ce qui complique son traitement. Heureusement, comme pour la majorité des autres types de cancers, apporter des changements à ses habitudes de vie permet de réduire ses chances d’en être un jour atteint. De plus, effectuer régulièrement un examen de dépistage permet de déceler le cancer à un stade précoce.

 

Voici nos conseils quant aux habitudes de vie à adopter pour se protéger contre le cancer bucco-dentaire.

 

Cesser de consommer des produits du tabac

Le tabagisme, sous toutes ses formes, constitue un des principaux facteurs de risque du cancer bucco-dentaire. Qu’il s’agisse de tabac fumé sous la forme de cigarettes, de cigares, à l’aide d’une pipe, de tabac à mâcher ou même de tabac à priser, en consommer augmente considérablement les chances de développer ce type de cancer.

 

Consommer du tabac expose les cellules des tissus de notre bouche à de nombreux produits chimiques cancérigènes. Ceux-ci peuvent encourager la croissance de cellules anormales au niveau de la langue, des lèvres, des gencives, de l’intérieur des joues et de tous les autres tissus se trouvant à l’intérieur de la bouche et de notre gorge.

 

Il convient donc de cesser de fumer pour réduire considérablement ses risques de développer le cancer bucco-dentaire. Si vous avez besoin d’aide pour y arriver, parlez-en à votre dentiste ou à un médecin. Il pourra vous diriger vers les bonnes ressources.

Diminuer sa consommation d’alcool

Une consommation excessive d’alcool représente un autre facteur de risque important au cancer bucco-dentaire. L’alcool est irritant pour les tissus buccaux, une consommation trop importante augmente donc les risques de croissances de cellules anormales, au même titre que le tabagisme.

 

Pour respecter les limites d’une consommation excessive raisonnable, les hommes devraient se limiter à trois consommations par jour et à un maximum de 15 par semaine. Les femmes, quant à elles, doivent limiter leur consommation à deux verres par jour et à un maximum de 10 verres par semaine. De plus, il est important de ne pas en consommer tous les jours, en respectant au moins un ou deux jours de sobriété par semaine.

 

Adopter des pratiques sexuelles sécuritaires

Le virus du papillome humain (VPH) est une infection transmissible sexuellement très répandue au Canada. En effet, on estime que jusqu’à 70 % des Canadiens sexuellement actifs contracteront le VPH à un moment ou l’autre de leur vie.

 

Il existe plusieurs types de virus qui causent le VPH, certains de ces virus représentent un facteur de risque important au développement du cancer bucco-dentaire. Il convient ainsi, pour tous les individus sexuellement actifs, de se protéger en utilisant le condom lors de tous les rapports sexuels, particulièrement chez ceux qui ont plus d’un partenaire sexuel. Des vaccins sont également offerts aux jeunes femmes et aux jeunes hommes pour protéger contre certains types de VPH, renseignez-vous auprès d’un médecin.

 

Protéger ses lèvres du soleil

Au même titre que la peau, les lèvres sont très sensibles au soleil. Une exposition prolongée augmente les risques de développer un cancer au niveau des lèvres. Il convient donc de se protéger à l’aide d’un baume à lèvres conférant une protection contre les rayons du soleil, et ce, lors de toute activité qui demande une exposition prolongée (jardinage, vélo, randonnée, etc.). De tels produits sont disponibles en pharmacie.

 

Avoir une alimentation riche en nutriments

Une alimentation pauvre en vitamines et minéraux augmente les risques de souffrir de nombreuses maladies, dont le cancer bucco-dentaire. Il est donc primordial d’inclure un nombre suffisant de fruits et de légumes frais à son alimentation puisque ce sont ces aliments qui ont le meilleur apport pour ce type de nutriments.

 

Se soumettre régulièrement à un examen de dépistage

Les dentistes et les hygiénistes dentaires sont formés pour dépister le cancer bucco-dentaire. Leur rendre visite régulièrement pour vos examens de routine vous permettra d’obtenir un examen de dépistage, qu’il est conseillé de suivre à tous les 6 mois. N’hésitez pas à en parler à votre dentiste et à son équipe pour vous assurez que vous obtenez le dépistage dont vous avez besoin pour vous protéger.

 

Au Groupe API, nous procédons aux examens de dépistage du cancer bucco-dentaire lors de chacun des rendez-vous de routine de nos patients. Rappelez-vous que plus le cancer bucco-dentaire est décelé rapidement, plus grandes sont les chances qu’il puisse être traité et soigné ! N’attendez pas pour demander votre examen de dépistage !

Approuvé par Dr Trudel
Le Dr Trudel travaille au Groupe dentaire API depuis l'obtention de son diplôme à l’Université Laval. Il a un grand intérêt pour l’endodontie, une discipline pour laquelle il suit des formations auprès d’experts reconnus.
Dr Sébastien Trudel
Conception Virus Sante Communication