Conseils API

Le cancer bucco-dentaire en chiffres

Publié 18/12/2017

Le cancer bucco-dentaire est causé par la croissance de cellules anormales à l’intérieur de la bouche, sur les gencives, les glandes salivaires, la gorge, les lèvres et les amygdales. Dans certains cas, cela cause l’apparition de tumeurs qui peuvent être malignes. Il est important de bien connaître les particularités de ce type de cancer puisqu’il est souvent asymptomatique dans ses premiers stades.

 

Ce type de cancer, qui touche en général les personnes âgées de 40 ans et plus, les fumeurs et les patients qui ont une mauvaise hygiène bucco-dentaire, est de plus en plus répandu au Canada.

Dans ce cadre, les dentistes du Groupe dentaire API s’engagent dans la lutte contre le cancer de la cavité buccale et dans sa prévention. Dans ce qui suit, nous vous informons encore plus sur cette maladie en recourant à des statistiques et des pronostics en chiffres.

 

4700 Canadiens

C’est le nombre, en 2017, de personnes au Canada qui, selon la Société canadienne du cancer, vont recevoir un diagnostic du cancer bucco-dentaire. Parmi ceux-ci, 3200 hommes recevront un diagnostic et 860 en mourront, alors que chez les femmes cela se chiffre à 1450 diagnostics et à et 400 décès.

 

45 ans et plus

Les Canadiens qui se trouvent dans cette fourchette d’âges sont les plus à risque de développer un cancer bucco-dentaire. Malheureusement comme l’âge représente un facteur de risque important, personne n’est vraiment à l’abri. Voilà pourquoi nous vous invitons à faire régulièrement un examen des tissus mous de votre bouche, tout en visitant votre dentiste régulièrement pour vos examens de routine.

 

9e et 14e rang

Le cancer bucco-dentaire est le 9e type de cancer le plus souvent diagnostiqué chez les hommes canadiens. Les femmes étant moins à risque, ce type de cancer atteint le 14e rang.

 

Hausse de 50 %

Selon des données récemment publiées dans le Journal de l’Association médicale canadienne, l’incidence des cancers oropharyngés (de la bouche ou du pharynx) liés au VPH est passée de 47 à 74 % entre 2000 et 2012.

Le VPH est une infection transmise sexuellement qui est depuis plusieurs années liée au cancer du col de l’utérus. On sait désormais qu’il représente un facteur de risque important au cancer de la bouche, d’où l’importance d’adopter de saines pratiques sexuelles.

 

80 %

C’est le taux de survie après 5 ans, selon la Société canadienne du cancer, d’un patient atteint du cancer bucco-dentaire au stade 1. Comme le cancer bucco-dentaire est bien souvent asymptomatique dans ses premiers stades, il est d’une première importance de comprendre que seul un dentiste qualifié pourra détecter l’affection lors d’une visite de routine.

C’est pour cela qu’au Groupe dentaire API, nous instaurons une politique de prévention fondée sur la fréquence des visites et sur l’importance de réaliser un examen complet de l’ensemble des tissus buccaux.

Pour les personnes qui sont à risques, notamment les fumeurs, les grands consommateurs d’alcool ou les patients plus âgés, visiter régulièrement son dentiste est un gage de sécurité pour se protéger d’une grave maladie.

 

2 personnes sur 10

Selon l’Ordre des dentistes du Québec, le pronostic de survie diminue à 2 personnes sur 10 (20 %) lorsque le cancer de la bouche est diagnostiqué alors qu’il se trouve déjà un stade avancé, c’est-à-dire que le cancer s’est propagé.

Ce pourcentage alarmant devrait vous inciter à prendre bien soin de votre santé bucco-dentaire, notamment en effectuant un suivi rigoureux auprès du seul professionnel qualifié : votre dentiste.

Votre santé, c’est notre priorité

Au Groupe dentaire API, nous nous soucions de vous garantir une santé bucco-dentaire et une santé générale optimales. C’est pour cela que nous veillons à prévenir le cancer bucco-dentaire, et ce, en prêtant attention, lors de chaque visite, à l’état de votre bouche afin de déceler toute maladie se trouvant aux premiers stades et afin d’y lutter efficacement.

Pour un dépistage de qualité, faites confiance à nos professionnels !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Conception Virus Sante Communication