Conseils API

Bijoux buccaux et le perçage buccal

Publié 17/08/2015
Risques et conseils des perçages buccaux

Bijoux buccaux et le perçage buccal

Les ajouts décoratifs dans la région de la bouche sont populaires. Que ce soit l’ajout de bijoux buccaux (nommés aussi « bijoux dentaires ») ou le perçage buccal (piercing), ces domaines de l’art corporel touchent un large public.

Mais qu’en est-il du niveau de risque, pour la santé, que ces pratiques peuvent entraîner ?

Les bijoux buccaux sont-ils recommandé ?

Tant du côté de l’Association dentaire canadienne (ADC) que de l’Ordre des dentistes du Québec (ODQ), la pose de bijoux buccaux ou le perçage de pièces de toute sorte dans la région buccodentaire est formellement déconseillée.

Conseils et risques

Toutefois, si une personne va quand même de l’avant, il est primordial que celle-ci en parle préalablement avec son dentiste. Un examen dentaire peut s’en suivre.

Également, toute procédure reliée à l’art corporel doit être effectuée dans un environnement ayant des normes d’hygiène et de salubrité adéquates.

Risques pour les bijoux buccaux

  • La dent peut se briser lors de la pose du bijou.
  • La muqueuse de la bouche peut être irritée, ceci peut occasionner des saignements.
  • Le patient peut avaler le bijou par inadvertance.
  • Le patient peut avoir une réaction allergique à cause des matériaux utilisés dans la fabrication du bijou.

Risques pour le perçage buccal

Tout d’abord, le perçage buccal contient plus de risques que toute autre pratique de perçage, étant donné plusieurs raisons.

  • La bouche constitue un important foyer de bactéries.
  • C’est un milieu propice aux infections, étant donné que l’intérieur de la bouche est chaud et humide.
  • Plusieurs vaisseaux sanguins et nerfs importants sont localisés dans la bouche.
  • La muqueuse présente dans la bouche peut s’endommager facilement.

Le perçage buccal engendre également plusieurs conséquences sur la santé buccodentaire. La présence du bijou peut mener à une usure rapide de la dent, étant donné qu’ils rentrent souvent en contact. La gencive peut être abimée, et des saignements peuvent être provoqués. Également, la parole peut être altérée. Finalement, si un nerf est touché, la personne peut moins ressentir la partie touchée, ce qui est une sensation semblable à une anesthésie partielle.

Rôle du dentiste avec le patient

Malgré ces dernières recommandations, une personne peut très bien aller de l’avant avec son projet d’esthétisme buccal. Mais il est primordial qu’elle soit au courant de certains risques.

Bien qu’elle déconseille toute forme d’art corporel au niveau de la région buccodentaire, l’ADC conseille aux dentistes praticiens le suivi des deux recommandations suivantes:

  • « Les dentistes praticiens devraient discuter avec leurs patients des risques potentiels que posent les perçages et les bijoux buccaux, et ils devraient leur fournir des recommandations en matière d’hygiène et de prise en charge des perçages existants afin de réduire les effets néfastes potentiels. L’information utile en ce sens peut comprendre des renseignements sur la reconnaissance et la prise en charge des effets secondaires buccaux et systémiques et sur l’utilisation du matériel et des adhésifs appropriés pour les bijoux dentaires. »
  • « Les dentistes praticiens devraient recommander aux patients qui veulent avoir des perçages buccaux de se renseigner sur l’expérience de l’artiste, y compris le taux de complications, les pratiques de contrôle des infections et les directives à suivre après le perçage.

Donc, si vous avez des questions entourant le perçage ou la pose de bijoux buccaux, votre dentiste du Groupe Dentaire API saura vous répondre afin de vous orienter dans votre choix.

Approuvé par Dr Trudel
Le Dr Trudel travaille au Groupe dentaire API depuis l'obtention de son diplôme à l’Université Laval. Il a un grand intérêt pour l’endodontie, une discipline pour laquelle il suit des formations auprès d’experts reconnus.
Dr Sébastien Trudel
Conception Virus Sante Communication