En vieillissant, notre corps change : en plus de ses fonctions hormonales et biologiques qui se modifient et de la diminution de certaines de ses capacités, les effets de l’usure et les conséquences du passé se laissent voir. De tels changements n’épargnent pas la bouche et les dents, qui en subissent aussi les effets. L’équipe du Groupe dentaire API vous propose ainsi ces quelques informations sur les manières dont le vieillissement et ses impacts sur les fonctions corporelles influencent la santé de la bouche et des dents.

 

Le passage du temps et l’usure des composantes de la bouche

La bouche et les dents sont particulièrement affectées par le passage du temps et l’usure qui l’accompagne. Le niveau, la gravité et les impacts de cette usure varient d’une personne à l’autre en fonction de certains facteurs qui peuvent l’influencer et/ou accentuer les risques associés. Parmi ces facteurs, on retrouve l’hérédité, les habitudes de vie (consommation d’alcool et de tabac, alimentation), la qualité de l’hygiène buccodentaire. Certaines composantes sont par ailleurs davantage susceptibles de subir ces impacts :

 

Les changements hormonaux et la prise de médicaments

Avec le vieillissement, la production d’hormones change et/ou diminue, ce qui amène des modifications dans la composition chimique de la bouche, de même qu’une diminution de la production de salive. Ces phénomènes, aussi associés à la prise de certains médicaments, peuvent entraîner une plus grande prolifération bactérienne à l’origine de la mauvaise haleine et de certaines infections (gingivite, parodontite), en plus d’accentuer le risque de développer un cancer de la bouche.

 

L’affaiblissement des défenses immunitaires du corps 

Ses capacités immunitaires étant moins fortes, le corps a plus de difficulté à combattre les virus, mais également les bactéries. La vulnérabilité aux infections des tissus mous, notamment les gencives et le parodonte est alors accrue. C’est pourquoi il est important de consulter dès les premiers signes d’inflammation (saignements légers lors de la routine d’hygiène buccodentaire, rougeurs, enflure mineure), surtout lorsqu’on vieillit.

 

Les conséquences des maladies et traitements du passé 

À une époque pas si lointaine, on retirait les dents malades afin de « traiter » les maladies qui les affectaient. Ainsi, plusieurs personnes plus âgées présentent des trous dans leur dentition ou portent une prothèse, totale ou partielle. Dans le premier cas, il est très important de procéder à un remplacement dentaire afin d’éviter certains problèmes (apparence peu esthétique, érosion de l’os, vulnérabilité aux infections, déplacement des racines des dents restantes, etc.). Dans le second cas, l’entretien de la prothèse est primordial afin de limiter les risques d’infections et d’irritation. Un ajustement précis fait par la denturologiste certifiée du Groupe dentaire Api, peut également être bénéfique en ce sens.

 

Le dentiste comme meilleur allié !

Il devient donc très important, plus votre âge avance, d’avoir un suivi régulier chez le dentiste. C’est là le meilleur moyen pour ce dernier de vérifier les signes (pathologiques ou non) liés au vieillissement et de proposer des traitements appropriés. Soyez assurés que nos équipes de Laval, Mascouche et Repentigny sauront prendre le plus grand soin de votre sourire, et ce, peu importe l’ampleur de votre expérience de vie !